Méthode EPI-NO

Selon une étude du Ciane (Collectif interassociatif autour de la naissance), le taux d’épisiotomies durant l’accouchement est de 30%. Ce taux s’élèverait même à 47% pour les accouchements primipares (accouchement du premier enfant).

Pour éviter cela, la méthode EPI-NO, une méthode de préparation à l’accouchement semble plutôt efficace. EPI-NO, qu’est ce que c’est ?
EPI-NO Delphine Plus est un accessoire permettant de muscler le plancher pelvien avant l’accouchement et de restaurer la qualité du tissu musculaire après l’accouchement.
Ce petit appareil est composé d’un ballon de forme anatomique, qui peut se gonfler jusqu’à 10 cm de diamètre (l’équivalent de la tête d’un bébé), et d’une pompe.

Le ballon dégonflé est inséré dans le vagin de la femme enceinte, puis gonflé progressivement pour entrainer le muscle à s’étirer. Une fois gonflé, le ballon est retiré du vagin. Cette pratique doit être effectuée 3 semaines avant l’accouchement, tous les jours, à hauteur de 15 minutes par jour (recommandation du fabricant de l’EPI-NO Delphine Plus). La mère doit être accompagnée par un professionnel de la santé, formé à cette pratique (sage-femme ou kinésithérapeute). Cela permet donc d’étirer en douceur le tissu d’une part, et de rassurer la maman qui sait qu’une tête d’environ 10 cm de diamètre passe correctement au niveau du vagin. Par ailleurs l’indicateur de pression présent sur le système, permet de savoir si la patiente exerce le bon muscle.

Cette méthode vient d’une méthode ancestrale qui existe toujours en Afrique qui consiste a insérer une courge calebasse dans le vagin de la femme enceinte avant l’accouchement. Le principe est le même et détend le muscle pelvien.

Le Dr Gonzague Mellerio, gynécologue obstétricien, a introduit la méthode EPI-NO dans la clinique Ste Thérèse à Paris. Il indique qu’avant la méthode EPI-NO il pratiquait 46% d’épisiotomies pour les accouchements primipares, aujourd’hui il en fait moins de 10%.

Une étude publiée en 2009 dans l’Australian and New Zealand Journal of Obstetrics and Gynaecology indiquait les résultats suivants sur 276 femmes enceintes observées :
« Après une préparation avec Epi-no, nous observons une augmentation significative dans l’incidence de périnées intacts (37,4% contre 25,7 %) mais aussi une tendance à la baisse des taux d’épisiotomies (41,9% contre 50,5%). »

Cette méthode de préparation à l’accouchement interpelle tout particulièrement les équipes NATech qui vont porter une attention toute particulière à ce produit pour voir son évolution ! 🙂

A bientôt !
http://www.natech-sante.fr/maman

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s